Porte Saint-Denis & Porte Saint-Martin

La Porte Saint-Denis est un arc de triomphe inspiré de l'Arc de Titus à Rome. Elle est percée par une grande arche centrale et autrefois par deux ouvertures piétonnes beaucoup plus petites dans les piétons, aujourd'hui fermées. L'arc est flanqué d'obélisques appliqués sur la face murale portant des groupes sculpturaux de trophées d'armes. Au-dessus de l'arche principale, la face sud porte un groupe sculptural de Michel Anguier du "Passage du Rhin" dans un panneau coulé, tandis que la face nord porte des figures allégoriques du Rhin et des Pays-Bas. Le bandeau porte l'inscription en bronze doré LUDOVICO MAGNO, "À Louis le Grand".

Histoire

La Porte Saint-Denis a été conçue par l'architecte François Blondel et le sculpteur Michel Anguier à l'ordre de Louis XIV en l'honneur de ses victoires sur le Rhin et en Franche-Comté. Construit en 1672 et payé par la ville de Paris, il a remplacé une porte médiévale dans les remparts construits par Charles Quint au 14ème siècle.

Monument définissant l'art officiel de son époque, la Porte Saint-Denis fut le sujet du frontispice gravé de l'influent Cours d'architecture de Blondel, 1698[1]. Il a été restauré en 1988.

La Porte Saint-Martin a été conçue par l'architecte Pierre Bullet (élève de François Blondel, architecte de la Porte Saint-Denis voisine) à l'ordre de Louis XIV en l'honneur de ses victoires sur le Rhin et en Franche-Comté. Construit en 1674, il a remplacé une porte médiévale dans les remparts construits par Charles Quint. Il a été restauré en 1988. Vous pouvez la visiter en hoverboard, voir ce comparatif de hoverboard.

La goute d'or

Découvrez un cinéma de conception égyptienne, un surprenant magasin de chaussures à l'intérieur d'un ancien théâtre, un marché à ciel ouvert exotique, d'anciens grands magasins, l'Institut culturel islamique avec un style moderne et des expositions, une partie du métro aérien construit sur les anciens remparts de Paris : le Mur de la Ferme Générale, une rue charmante d'ateliers de mode.....

Ce quartier faisait partie de la ville de La Chapelle, avant 1860 lorsque plusieurs villes autour de Paris ont été annexées par la Cité de la lumière. Le nom "Goutte d'or" pourrait provenir de la couleur du vin blanc produit dans cette région. Aujourd'hui, La Goutte d'Or intègre un mélange de nombreuses communautés immigrées d'Afrique du Nord et de l'Ouest et de certaines parties de l'Asie.

Le New York Times dit*.. : "Dans le quartier de Goutte d'Or, vous trouverez des femmes d'Afrique de l'Ouest en longues robes de batik en cire brillante achetant des légumes dans des magasins aux noms tels que Paris L'Afrique.